Art 10: Les robes - CARPE

Aller au contenu

Menu principal :

<<< Retour aux articles                                                                                                                                                                                                                                                              

Article publié en Juin 2014

Les robes du cheval


I) Introduction

II) Classification

III) Caractéristiques particulières des robes
Rouannage, tigré, zain, rubican, pommelure, cap de maure, ventre de biche

IV) Les alezans
Alezan, alezan brulé, café- au- lait, palomino, crème, cremello et perlino, red dune, aubère

V) Les noirs
Noir, noir pangaré, gris fer

VI) Les bais
Bai, bai rouanné, isabelle et louvet, souris

VII) Les autres
Blanc, Gris

VIII) Particularité : la robe champagne

IX) Particularité : les crèmes, cremollos, perlinos

X) Particularité : le gène silver

XI) Les robes pie

XII) Les chevaux tachetés

XIII) Les marques
Marques en tête, marques primitives, balzanes, marques accidentelles, autres …

XIV) Récapitulatif des différents gènes intervenant sur la robe du cheval






I) Introduction


La robe désigne l'ensemble des poils et des crins qui recouvrent le corps du cheval.

La robe diffère par la couleur et les nuances, mais aussi par de nombreuses particularités.

Elle participe ainsi à l’identification du cheval.

La robe subit l’influence de la saison: en hiver, elle est plus longue et plus fournie, et la nuance peut même être modifiée .

Un poulain a souvent une robe différente de celle qu’il arborera à l’âge adulte. Mais il est possible de prédire sa couleur définitive grâce à la couleur de sa tête.

Les 3 robes « de base » sont le bai, l’alezan et le noir ; ce sont les 3 robes présentes chez les premières populations de chevaux sauvages.

Les couleurs foncées ont probablement été favorisées par la sélection naturelle, car elles offraient au cheval un camouflage pour se protéger des prédateurs, mais la domestication a considérablement accru la variété des robes.  



II) Classification


Autrefois, la classification des robes du cheval répondait à une terminologie mnémotechnique : Le BANC- BIS- GAL-RP.

Elle distinguait :

- les robes simples (blanc, alezan, noir, café au lait),
- les robes composés de 2 couleurs mélangées  (bai, isabelle, souris),
- les robes mélangeant les couleurs précédentes (gris, aubère, louvet),
- les robes mélangeant 3 couleurs et les pie.

Aujourd’hui, la classification des Haras Nationaux prend en compte
l’aspect génétique des robes.

Elle divise donc les chevaux en 4 catégories :

- les alezans,
- les noirs,
- les bais,
- les autres.


Pour classifier un cheval, il faut d’abord « oublier » tous ses poils blancs et ne regarder que les poils colorés. On distingue alors :

- Les poils et crins fauves= les
alezans.
Cette famille comporte les alezans, alezans brûlés, les café-au-lait et les palominos.

- Les poils et les crins noirs= les
noirs.
Cette  famille comporte le noir et le noir pangaré.

- Les crins noirs et les poils de couleur marron=
les bais.
Cette famille comprend le bai, l’isabelle et le souris.

- Les autres :
blanc, gris, pie et robes tachetées.

Nous verrons en détail 2 particularités génétiques : la
robe champagne et l’influence du gène silver.


III) Caractéristiques particulières des robes


Les robes peuvent en outre posséder des caractéristiques particulières :

- Le
rouannage est aussi appelé « granité ». Il s’agit d’un mélange de blanc chez un cheval possédant une robe alezane, noire ou baie.  

Chez les chevaux alezans, le rouannage donne une robe
aubère.
Chez les chevaux bais, on parlera de
bai rouanné, robe que l’on qualifiait autrefois de rouan.
Chez les chevaux noirs, on parlera de
noir rouanné, anciennement « gris fer ». Le noir rouanné est très rare.



Aubère                      Rouan                          Gris fer
(Alezan rouanné)               (Bai rouanné)            ( Noir rouanné)



- La robe peut être
tigrée : elle porte des zébrures, bandes noires transversales, qui s’étendent, notamment sur les membres.


- On appelle
zain une robe complétement uniforme et sans tache ou poils blancs. Les mérens et frisons sont souvent noirs zains.



Noir zain



- On appelle
rubican un cheval bai, alezan ou noir ayant des poils blancs disséminés çà et là.



Alezan rubican



- Une robe
pommelée est quand à elle parsemée de taches rondes de la même couleur que la robe, mais avec un ton différent.



Gris pommelé



- Un cheval
cap de maure est gris avec la tête et les membres noirs.



Cap de Maure




- On parle de
ventre de biche quand le ventre est plus clair. C’est souvent le cas chez les Haflinger et les Comtois.



Ventre de biche



IV) Les alezans

Alezan



Les crins, la robe et les extrémités sont marrons ou fauves, allant du clair au foncé.

Les différentes nuances sont :

- Clair : rouge à reflet jaune
- Doré : couleur or
- Foncé : brun
- Cerise ou franc : cerise mure
- Bronze : couleur bronze
- Lavé : tirant sur le blanc



Alezan brûlé




L’alezan brûlé a la couleur du café torréfié.



Café-au-lait



Les crins et la robe sont doré pâle.


Palomino



La robe palomino est due à l’action du gène « crème » qui transforme un alezan en palomimo et un bai en isabelle.  

Chez le palomino, la peau est grise ou noire mais jamais rose, et les yeux sont foncés et jamais bleus.

Les crins sont blanc – argent, à ne pas confondre avec des crins beige plus clairs que la robe, dits
« crins lavés ».

On distingue 3 nuances chez le palomino :

- Palomino clair
- Palomino
- Palomino cuivré.

Red Dune = Alezan sauvage





Le gène sauvage dit "dun" transforme un alezan en « red dune » dit aussi alezan sauvage : la robe est alezan claire, mais la tête, les extrémités et les crins sont alezan. L’alezan sauvage possède les marques primitives, notamment la raie de mulet.



La dénomination aubère (ou péchard, ou fleur de pêcher)

Le cheval aubère est un alezan possédant un mélange de poils blancs, sauf au niveau de la tête, garrot, coudes et hanches.

Cette dénomination n’existe plus aujourd’hui : on parlera d’un
alezan « rouanné ».

En effet, « l’aubère »n’est pas considéré comme une robe mais comme une particularité de celle-ci.



V) Les noirs

Noir



La robe et les crins sont noirs. Les différentes nuances de robe noire sont :

- Franc : uniforme
- Mal teint : à reflets rougeâtres
- De jais : soutenu et brillant

Noire pangarée

Une robe noire dont certaines parties sont plus claires, rousses ou fauves ( bout du nez, poitrail, intérieur des cuisses)





Smocky Black

La presence d'un gène créme transforme un noir en smocky black réglisse : la robe est noire, parfois bai brune, on peut voir des reflets doré ou chocolat dans les crins et les oreilles, la peau est grise, les yeux foncés parfois ambre foncé.






Gris fer

Cette dénomination désignait autrefois les chevaux noir possédant un mélange de poils blancs. On parle aujourd’hui de noir rouanné.


VI) Les bais





Bai

Robe alezane, noirs aux extrémités, crins noirs. Les différentes nuances sont :

- Brun : presque noir
- Foncé : rouge brun
- Châtain : couleur de châtaigne
- Cerise : cerise mure
- Doré
- Clair : mat
- Lavé : presque blanc sur le bout du nez, le ventre, les flancs et l’intérieur des cuisses.


 
Bai brun              Bai foncé



La robe baie est due au
gène « agouti » , qui agit sur le pigment noir. C’est la plus fréquente de toutes les robes.


Bai rouanné

L’ancienne dénomination rouan désigne un cheval bai qui possède un mélange poils blanc. Cette dénomination n’est plus exacte. On parle aujourd’hui de bai rouanné : c’est une particularité de la robe et non plus une couleur.


Isabelle




Poils jaunes clairs (café-au-lait)  jusqu’aux genoux et aux jarrets, noirs en dessous, avec des crins noirs.

Les différentes nuances sont :

- Clair : tirant sur le blanc
- Soutenu : tirant sur le jaune
- Doré : jaune plus brillant

La robe isabelle est due au
gène « crème » sur un cheval qui possède une robe baie.

Elle est souvent associée à une raie de mulet et des zébrures.

Son nom viendrait du prénom espagnol Isabel : Isabel la Catholique avait, lors du siège de grenade en 1491 fait le vœu de ne pas changer de chemise avant la levée du siège : la chemise avait jauni et le col et les manchettes étaient devenus sales.  



La robe louvet: isabelle fumé





C’est une robe jaune foncé avec des extrémités noires. Elle peut être appelée « louvet cerf »lorsque le jaunâtre est foncé.

La robe louvet est maintenant appelée«
isabelle fumé ». Elle est liée à la présence du gène « sooty » qui s’exprime par un mélange de poils noirs sur une autre robe, généralement à l’extrémité du pelage.


Souris




Poils de couleur plomb/ gris cendré, noir aux extrémités, crins noirs . La robe souris peut être :  

- Claire
- Foncée

Très rarement, des chevaux souris peuvent avoir les « crins lavés », c’est á dire avoir une crinière blanche.



Souris crins lavés


La robe souris est due a la présence du gène sauvage « dun » chez un cheval noir.


VII) Les autres


La robe blanche





Les vrais chevaux blancs sont rares : la plupart sont en fait gris.

Le vrai cheval blanc possédé une peau rose, contrairement au gris qui possède une peau noire.

Il est souvent nommé albinos, ce qui est inexact, car l’albinisme se caractérise par des yeux rouges, et n’existe pas chez le cheval.

La robe blanche est due au
gène « W ».

Elle est rare chez les chevaux, et il est à noter qu’un poulain peut naître blanc de 2 parents de couleur.

Le gène W est létal s’il est présent chez le cheval en double exemplaire (on dit alors qu’il est homozygote).
Ainsi, en croisant 2 chevaux blancs ensemble, on a seulement  50% de chances d’obtenir un poulain blanc vivant : 1 fois sur 2, les juments avortent spontanément.

Quand on croise un cheval blanc avec un cheval d’une autre couleur, on a 50% d’obtenir un cheval blanc et 50% de chances d’obtenir un cheval de couleur.

Une race chevaline est sélectionnée  aux Etats Unis pour ce gène :
le Camarillo white.


Camarillo White


On appelle les différentes nuances de blanc :

- Immaculée : brillante
- Argentée
- Porcelaine : bleuâtre
- Sale : jaunâtre


La robe grise

C’est un mélange de poils noirs et de poils blancs, parfois aussi de poils rouges. Les différentes nuances de robe grise sont :

- Clair, tirant sur le blanc
- Foncé, tirant sur le noir
- Fer, brillant tirant sur le noir
- Argenté, brillant tirant sur le blanc
- Etourneau, noir avec des touffes de poils blancs éparses
- Pommelé, avec des touffes de poils blancs arrondies
- Truitée, à petites taches éparses
- Vineux, mélange de poils rouges
- Tourdille, à touffe de poils rougeâtres
- Blanc, poils blancs sur peau noire

     
     Gris argenté     Gris étourneau  Gris truité


Les chevaux gris naissent avec une robe foncée, qui s’éclaircie avec l’âge.

En effet, elle est le résultat de la dépigmentation des poils ; le gène gris empêche les pigments de migrer dans les poils ; cette couleur est donc liée á la présence du gène gris sur chez un cheval qui possède une autre couleur de base. Le grisonnement est à l’origine de tumeurs cutanées, les mélanomes.




VIII) Particularité : La robe champagne



Le gène champagne est extrêmement rare.

A la naissance, les poulains possèdent la peau rose et les yeux bleus.
En grandissant, la peau développe de petites taches sombres et les yeux deviennent verts ou noisettes. Le cheval possède souvent des pommelures.

Si le cheval fait partie des alezans, le gène champagne le rendra
"champagne or". La couleur est alors assez proche du palomino, mais avec une peau rose contenant de petites taches noirs et des yeux clairs.

Si le cheval appartient à la famille des noirs, sa couleur sera
"champagne", c’est-à-dire une couleur intermédiaire entre l’isabelle et le souris. Les crins sont bruns foncés plutôt que noirs, la peau rose à taches et les yeux clairs.

Si le cheval appartient à la famille des bais, la couleur sera
"champagne ambre", c’est-à-dire proche de l’isabelle avec des crins bruns foncés plutôt que noirs, la peau rose à taches et les yeux clairs.


   
   Champagne or         Champagne         Champagne ambre




IX) Les robes crème, cremello et perlino

Le gène crème est celui qui transforme un alezan en palomino, un bai en isabelle et un noir en smocky black lorsqu'il est présent en un seul exemplaire.

La présence de 2 gènes crème transforme:

-  un alezan en cheval
crème : la couleur est proche du blanc et les yeux sont clairs, bleus, verts ou noisettes,

- un noir en
smocky cream ( mélange d’un smocky black et d’un gène crème) ; le smocky cream est peu différent du perlino.  

- un bai en
perlino : le cheval perlino a une robe crème, avec la peau rose,les yeux bleus, mais la queue et les crins sont plus foncés que le corps.


On appelle
cremello un cheval crème, qui, au contraire du perlino, a les crins plus clairs que le pelage.

     
Crème                        Smocky cream                           Perlino                       Cremello

     


X) Particularité : Le gène silver


Ce gène n’éclaircit que les crins.

On le retrouve chez le cheval Comtois, les islandais, les Rocky Moutain Horse.



Gène Silver chez un Comtois


Il n’est pas visible chez les chevaux couleur alezane.

Les chevaux
noirs silver sont appelés chocolat crins lavés.





XI) Les différentes robes pie


C’est-à-dire à 2 couleurs dont l’une est blanche :

- Baie pie : fond bai à taches blanches
- Alezan pie : fond alezan à tache blanche
- Noir pie : fond noir à tache blanche
- Pie blanc : fond blanc à taches noires
- Pie alezan : fond blanc à taches alezanes
- Pie bai : fond blanc à taches baies

Il existe plusieurs schémas de couleur pour les pies :

-
Tobiano : blanc sur le dos, mais pas jusqu’a la tête. Souvent  les 4 balzanes sont haut chaussées et les crins mélangés. C’est le type de pie le plus répandu.


Tobiano



-
Overo : possède beaucoup de blanc sur la tête. Parfois, elle est même intégralement blanche, avec des yeux marrons, bleus ou vairons (on dit des yeux qu'ils sont vairons lorsqu’ils ne possèdent pas la même couleur).

Sur le corps, le blanc est reparti plutôt horizontalement et n’arrive jamais jusqu’au dos.
Les balzanes sont souvent incomplètes (elles ne font pas le tour du membre) et les crins panachés.

Il est fortement déconseillé d’accoupler 2 chevaux overos, car le poulain aurait une chance sur 4 d’être atteint du «
syndrome du poulain blanc » : le poulain nait alors complètement blanc et meurt quelques heures après sa naissance d’un malformation intestinale.


Overo



-
Tovero : La tête est blanche avec des marques sur les oreilles et / ou autour de la bouche ou des yeux. Le blanc monte jusqu’à la ligne du dos et recouvre généralement les membres. Les crins sont unis.


Tovero


-
Sabino : le blanc se retrouve souvent en dessous : ventre, parfois la gorge et le dessous de la tête. Le contour des plaques n’est pas net et prend souvent un aspect « déchiqueté ».


Sabino


-
Rabicano : L’avant main est unie. Les flancs, l’arrière main et la queue sont blancs. La séparation de couleur est un mélange de poils donnant un aspect «rouan ».


Rabicano


-
Balzan : La répartition des couleurs est la même que pour le sabino, mais les plaques sont clairement délimitées ; c’est le marquage le plus rare.


Balzan




XII) Les chevaux tachetés


La robe est composée de 2 couleurs dont l’une est blanche, mais les taches sont plus petites que chez le cheval pie, donnant un aspect « tacheté ».

La robe tachetée est souvent appelée à tort  "apaloosa" , en référence à une race de chevaux présentant ce genre de robes.

-
Léopard : robe blanche parsemée de taches de couleur sur tout le corps



-
Tacheté : La robe blanche est parsemé de petites taches blanches de forme irrégulière sur tout le corps.




-
Capé ou blancket : Le cheval n’est blanc que sur l’arrière main. La peau est tachetée. Il est dit « spotted blancket » lorsque que le blanc de l’arrière main possède de petites taches de couleur foncée.

         
Blancket (Capé)       Spotted blancket



-
Flocon de neige : c’est l’inverse du léopard : le cheval a une robe foncée avec de petites taches blanches.



-
Marbré (aussi appelé mazzblaijed ou varnishroan : mélange de pie et de rouan ou les poils blancs parsèment la robe sauf sur les zones osseuses (tête, garrot, hanches).



-
Givré (ou frost): taches blanches sur les reins ou les hanches avec des poils blancs plus ou moins nombreux sur la ligne du dos.




- Marmoré : La robe est marquée de nombreux poils blancs, la rendant presque blanche, mais les articulations présentent des poils de la couleur de base.





-
Rayé: Le cheval présente des stries de couleur blanche.





-
Bringué : Le cheval presente des rayures de couleur ( à la différence du cheval "rayé" dont les stries sont blanches).






XIII) Les marques


Marques en tête


En fonction de leurs formes et leur étendue, on distingue :

-
Quelques poils blancs sur le chanfrein

-
La pelote : marque ronde sur le front

-
L’étoile : sur le front

-
La liste : bande blanche couvrant le chanfrein dans la longueur

-
Etoile prolongée: étoile et liste se rejoignent

-
La belle face : l’étoile et la liste s’étendent sur toute la longueur et toute la largeur

-
La belle face déviée(à droite ou à gauche) : l’étoile et la liste s’étendent sur toute la longueur mais d’un seul côté.

-
Un cheval qui boit dans son blanc a les 2 lèvres marquées par la liste.

- Un cheval «
lisse entre les naseaux » présente une tache rose recouverte d’un duvet blanc soyeux entre les naseaux.

- Les
ladres sont les zones de peau dépourvues de pigments et de poils, comme les lèvres et les naseaux.






Marques primitives  


-
La raie de mulet est une bande sombre qui part du garrot et suit la colonne vertébrale jusqu’à la queue.




-
La bande cruciale est une bande sombre qui relie les 2 épaules.


Bande cruciale chez une mule


La raie de mulet et les zébrures sont liées a la présence du
gène sauvage « dun », qui donne les marques primitives et décolorent la robe.



Les balzanes


Ce sont des marques blanches de la partie inférieure des membres.

En fonction de leur étendue et de la partie du membre qui en sont recouverts, on distingue :

-
Trace de balzane : qui occupe une partie de la couronne

-
Petite balzane : qui fait le tour du paturon

-
Balzane chaussée : atteint le genou ou le jarret

-
Balzane haut chaussée : dépasse le genou ou le jarret





Les marques accidentelles

Elles peuvent elles aussi participer à l’identification d’un cheval:

Ce sont des poils blancs apparus à la suite de blessures, écorchure ou compressions par la selle et le harnachement.

Certains chevaux sont également marqués au fer.


Autres marques

D’autres particularités sont indépendantes de la robe, il s’agit de dépressions musculaires localisées:

Le coup de lance se trouve à la pointe de l’épaule.
Le coup de hache se trouve au début du garrot.


Coup de lance



Les épis :

On distingue :

-
L’épi spiralé : les poils divergent en tournant.


- L’épi penné : les poils divergent le long d’une ligne, comme pour une plume.



XIV)Récapitulatif des différents gènes intervenant dans la robe du cheval

         

CS


 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu