Art 21: changement pied - CARPE

Aller au contenu

Menu principal :

<<< retour aux articles

Article publié en decembre 2014


Changement de pied


Le changement de pied est un départ au galop, à partir du galop ; c’est-à-dire que lors de la phase de suspension, le cheval va passer d’un galop à droite à un galop à gauche ou inversement.

« Le changement de pied, c’est un nouveau départ au galop dans le galop ». Nuno Oliveira.


Cet exercice demande un certain niveau de dressage : le cheval doit connaître le départ au galop, l’épaule en dedans, le galop à faux, le mobiliser des hanches, les transitions d’allures nettes.

Cet exercice ne s’exécute pas « progressivement », c’est-à-dire que le changement de pied doit être net
à un moment précis. La préparation du cheval est essentielle dans l’exécution du changement de pied.

C’est
pendant le temps de suspension que le cheval change de pied.


Pour préparer le changement de pied, il faut mettre le cheval dans l’attitude convenable : il doit être décontracté, avec une allure légère et un galop rond.

La cadence doit être régulière, les postérieurs bien engagés et le galop doit bénéficier d’une bonne impulsion. En effet, il ne faut pas trop chercher à ralentir le cheval ni à trop le rassembler : le changement de pied se fait pendant la période de suspension, or, c’est quand le cheval a une bonne amplitude que le temps de suspension sera le plus long et que le cheval aura le temps d’effectuer son changement de pied.

Les aides doivent être précises et coordonnées, mais légères.

Il est conseillé aux débutants d’effectuer le changement de pied sur une diagonale.


Pour un galop à droite :

- Obtenir un léger pli au niveau du rachis du cheval et conserver les aides du galop à droite, c’est-à-dire :
- La jambe droite à la sangle, qui conserve l’impulsion.
- La jambe gauche en arrière de la sangle, elle devient active pour conserver les hanches si besoin.
- L’épaule gauche du cavalier est légèrement en arrière.
- Le poids du cavalier est légèrement reporté sur la fesse gauche.
- La main droite est passive.
- La main gauche entretient le pli, de façon légère, afin de ne pas braquer le cheval contre la main.
- Le contact est un petit peu plus important avec la rêne extérieure.



- Pour initier le changement de pied :

-Inverser les jambes afin de changer les hanches de côté.

-Incliner légèrement le buste de l’autre côté afin que l’assiette indique au cheval le changement de direction.

-Inverser le pli.

- Prendre la piste à la nouvelle main.



Si le cheval a tendance  à « fuir » en accélérant après le changement de pied, il est bon de l’arrêter après une ou 2 foulées à la nouvelle main afin de le récompenser.

Il faut également l’arrêter pour le faire repartir si le cheval n’effectue pas le changement de pied : il est inutile de lui demander « plus fort ». Si le cheval ne change pas de pied, il est probable que le galop préparatoire ne soit pas assez équilibré, ou que les aides ne soient pas intervenues au bon moment, ne soient pas dans le mouvement ou manquent de précision.


Le cheval débutant peut également ne prendre en compte qu’une partie des aides et se « désunir », c’est-à-dire changer de pied au niveau des antérieurs et continuer à galoper à l’autre main au niveau de postérieurs.
Il faut alors recommencer l’exercice avec des aides plus appuyées et plus coordonnées : si le cheval se désuni, il est probable que l’action des mains aient précédée l’action des jambes, ou que l’action des jambes n’ait pas été assez précise ou ne soit pas intervenue au bon moment. Si le cheval persiste à se désunir, on peut compléter l’action de la jambe par une action de la badine sur la fesse du même côté.


Si le cheval change de pied en 2 temps (d’abord les antérieurs puis les postérieurs), c’est que les aides de la main et de la jambe n’étaient pas coordonnées ou que le cheval n’est pas en rectitude.


Si le cheval change de pied avec du retard, c’est que le galop préparatoire n’était pas suffisant, que le cheval n’était pas prêt au moment de la demande ou que les aides ne sont pas assez précises et coordonnées.


Le cheval doit conserver sa rectitude
pendant le changement de pied : si le cheval se met de travers, c’est que les aides sont trop appuyées, notamment le pli est trop fortement marqué.



Pour apprendre au cheval le changement de pied, on peut effectuer des changements de pied ferme à ferme en remplaçant le pas par le trot, c’est-à-dire en passant par une période de transition au trot :
- le cheval est au galop à droite ;
- transition galop/trot ;
- 3 foulées au trot ;
- départ au galop à gauche.

Dès que le mécanisme sera assimilé par le cheval, lui faire faire l’exercice en diminuant cette période de transition, pour obtenir un changement de pied « en l’air ».

La préparation sera ensuite elle aussi diminuée petit à petit.


Le cheval doit être récompensé à chaque exercice réussi.

Pour commencer, il est préférable de faire le changement de pied en partant du «mauvais côté »du cheval (tous les chevaux ayant un côté plus souple que l'autre) : en se mettant sur son « bon côté »avec le changement de pied, l’exercice sera facilité pour le cheval.

On peut aussi apprendre au cheval à effectuer cet exercice en sortant d’une demi volte ou d’une diagonale, ou en utilisant une barre au sol sur une diagonale (le temps de suspension sera plus long pendant le franchissement de la barre et c’est à ce moment-là que le changement de pied sera demandé) ; mais ces 2 méthodes ont parfois l’inconvénient de « désunir » le galop.



Un changement de pied est réussi, s’il est effectué complètement pendant une période de suspension du galop, et que l’amplitude, la cadence et l’équilibre sont conservés.

La rectitude du cheval est très importante également ;  un cheval «
traversé » ou qui croupionne présente un défaut majeur qui lui servira d’échappatoire aux aides ; ce sont donc des défauts qui faut corriger rapidement.

Cheval qui croupionne : Un cheval qui croupionne exécute une série de petites ruades, pas hautes mais rebondissantes.

Cheval « qui se traverse » : le corps du cheval se place de biais au lieu de rester droit. Attention, ce défaut peut provenir du dos, il faut alors consulter un ostéopathe.

Changement de pied de ferme à ferme : consiste à changer de pied en passant par une période de transition au pas.

Changement de pied au temps : le cheval change de pied à chaque foulée.

CS


 
Retourner au contenu | Retourner au menu