Hernie discale : diagnostic et traitement

Chirurgien orthopédiste à Paris

Les douleurs dorsales ou cervicales sont très répandues. La plupart du temps, la cause des douleurs ne peut pas être déterminée avec précision. Il est rare qu’ils soient déclenchés par une hernie discale. Lorsque les douleurs s’intensifient en toussant ou en éternuant et qu’elles irradient jusque dans les jambes ou les bras, il peut s’agir d’une hernie discale. L’évolution d’une hernie discale peut être très différente. Dans certains cas, la lésion discale ne provoque aucun symptôme. Certains patients ressentent plus ou moins de douleurs sur une longue période. Dans d’autres cas, les douleurs apparaissent soudainement et disparaissent d’elles-mêmes.

Seules une à cinq personnes sur 100 souffrant de douleurs lombaires ou dorsales présentent une hernie discale. Chez les hommes, les douleurs discales sont environ deux fois plus fréquentes que chez les femmes.

Quels sont les symptômes qui peuvent apparaître ?

Les symptômes d’une hernie discale sont les suivants :

  • De fortes douleurs lombaires ou cervicales dans la zone des nerfs spinaux concernés, qui irradient jusque dans la jambe (côté extérieur ou intérieur) ou les bras,
  • La douleur s’intensifie en toussant, en éternuant ou en poussant,
  • Limitation de la mobilité et,
  • Fourmillements, pertes de réflexes, troubles de la sensibilité,
  • Paralysie (rare),
  • Problèmes urinaires et intestinaux (rare),
  • Troubles de la fonction sexuelle (rares).

Si ces symptômes apparaissent, ils doivent être examinés par un médecin. Le traitement de ce trouble figure parmi les domaines d’intervention du chirurgien orthopédiste à Paris. Appelez le 01 89 16 45 00 pour contacter un spécialiste.

Comment le diagnostic est-il posé ?

Lorsqu’un patient consulte un médecin pour des douleurs non spécifiques dans le dos ou la nuque, le médecin commence par recueillir ses antécédents médicaux (anamnèse) et procède à un examen physique (clinique). Différents tests d’activité physique permettent de clarifier la présence d’une irritation nerveuse.

D’autres examens avec des techniques d’imagerie, par exemple l’IRM, ne sont nécessaires que dans de rares cas, et ce pour les indications suivantes :

  • En cas de signes aigus d’irritation des nerfs de la moelle épinière (symptomatologie radiculaire) avec de fortes douleurs irradiantes, des troubles de la sensibilité et des muscles.
  • En cas de syndrome douloureux résistant au traitement pendant plusieurs semaines.
  • En cas de suspicion d’une maladie grave.

Comment se déroule le traitement d’une hernie discale ?

Le traitement dépend de la forme de l’atteinte discale, de la gravité des symptômes ou de l’irritation des nerfs et du diagnostic précis de la cause. Si aucun symptôme aigu et grave, comme des signes de paralysie, n’apparaît, on attend d’abord, comme pour le traitement des douleurs lombaires, que les troubles disparaissent en six semaines environ. C’est le cas dans environ neuf cas de lombalgie aiguë sur dix. Les douleurs sont traitées par des médicaments. Ce n’est que dans de rares cas, en cas de hernie discale grave, qu’une opération est indiquée.

Traitement chirurgical

En cas de fortes douleurs qui durent plus de six semaines et qui sont clairement causées par une hernie discale, une opération peut être effectuée après un diagnostic approprié. L’objectif est de soulager le nerf concerné. Dans tous les cas, une opération est indiquée en présence des symptômes suivants :

  • Hernie discale sévère au niveau du faisceau de nerfs à l’extrémité de la moelle épinière.
  • Paralysie de la vessie et du rectum.
  • Graves déficiences motrices.

L’ablation chirurgicale du tissu discal endommagé est appelée discectomie. En cas de hernie discale (protrusion), il faut recourir à une procédure d’infiltration spéciale (chimionucléolyse). L’infiltration d’enzymes spéciales ou d’ozone stimule la décomposition du tissu discal dans le noyau du disque. Il en résulte une réduction du volume.

En cas de hernie discale (extrusion ou séquestre), l’objectif de l’opération est de retirer le tissu discal saillant du canal de la moelle épinière et des nerfs spinaux afin de soulager les nerfs comprimés ou coincés. Rendez-vous au 28 Boulevard Saint-Marcel, 75005 Paris, à La Clinique du Sport, pour trouver un chirurgien orthopédique spécialisé dans ce trouble.